Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 14:57
Nouvel avis de lecteur

Il s'agit d'une lectrice en l'occurrence, une collègue du lycée de Corbeil-Essonnes où j'ai enseigné 10 ans, prof agrégée de philo, qui a fini sa carrière à l'université de Bourgogne. Elle est, elle aussi, l'auteur d'un roman publié chez l'Harmattan. Voir la pièce attachée si ça vous intéresse.

"J'ai ressenti l'ambiance que tu décris, comme peu désirable, mais pourtant elle m'a semblé très touchante. La recherche de soi y est très forte, mais avec des moyens qui font un peu de peine. Pourtant il y a de l'humour, et tu as l'art de ne pas esquiver la dérision, tout en restant bienveillant vis à vis de tous ces jeunes que tu mets en scène et dont tu fais partie. Les effets de langage sont bien réussis, nous avons déjà échangé sur ce point. Il y a aussi des moments très drôles. Au total j'ai bien aimé et je suis entrée petit à petit dans le jeu, avec un certain plaisir de la connivence. Une des choses qui m'a bien amusée est l'épisode des livres "interdits" empruntés quelque temps pour s'en faire un petit revenu en en faisant la lecture de certains passages ! L'innocence mêlée à la perversité, et plus simplement, la débrouillardise, est bien rendue.

Ce que tu as écrit est sans doute un témoignage et une analyse d'un milieu et d'une époque plutôt qu'un roman si l'on entend par ce terme un récit de fiction où rien n'est vrai même si tout semble l'être, et avec une intrigue. Ceci dit, ton récit, qui est fait de souvenirs reconstruits, plus ou moins transposés, est en quelque sorte le roman d'un début de vie, celui du passage à l'âge adulte, et on finit par s'attacher aux "personnages". On entre dans cette ambiance que tu traduis avec une simplicité très travaillée, qui permet de retracer des propos ou des situations assez "énormes" (en gros je n'aurais pas trop aimé être là...) en les laissant passer comme des choses anodines, et sans les juger. Derrière ce regard neutre du chroniqueur qui se contente de raconter, il y a pourtant de l'émotion."

Anne-Marie Drouin

Partager cet article

Repost 1

commentaires

Laurence Warot 25/05/2014 13:33

Je viens de commander ce livre et j'ai hâte de le lire. Je comprends que l'auteur parle de mon époque et que le roman se passe dans l'Allier où j'ai passé beaucoup de temps en vacances étant petite dans les années 50. Le village où j'allais se nommait Sorbier.

Texte libre

  

Paperblog

Catégories